Comment trouver un coach ?

Comment trouver un coach ?

Ca y est, vous êtes décidé. Vous allez faire appel à un coach pour améliorer votre vie. Félicitations, car pour de nombreuses personnes, ce n’est pas évident de demander de l’aide.

Se pose alors la question de trouver un coach.

Et ce n’est pas une mince affaire quand on sait qu’il y a en France actuellement environ 4600 coachs. Comment s’y retrouver ?

Je vous livre aujourd’hui quelques clés de recherche et de sélection d’un coach face à cette abondance de choix.

Comment trouver un coach : la phase de recherche

Un de vos proches est coach

Parmi vos connaissances, vos amis ou vos proches, vous connaissez un coach. Super ! Vous vous dîtes que cela va faciliter la recherche. En réalité prudence !

Plus le degré d’intimité avec cette personne est grand, autrement dit plus vous êtes proche d’elle, plus je vous déconseille de la choisir comme coach.

Pour moi, les personnes suivantes ne pourront pas être votre coach : compagne/compagnon, famille et ami proche.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il existe déjà une structure de relation entre cette personne et vous. Cela viendrait interférer avec le bon déroulement du coaching. Le coach n’est pas un ami, c’est quelqu’un qui vous fera sortir de votre zone de confort. Il faut donc qu’il soit le plus neutre possible vis-à-vis de vous.

Si le coach que vous connaissez n’est pas très proche de vous, alors c’est OK.

La recommandation

Connaissez-vous quelqu’un de votre entourage qui a déjà fait appel à un coach ? Si oui, demandez-lui si elle recommanderait ce coach. Si la réponse est positive, vous avez alors un candidat potentiel.

Il se peut également que vous connaissiez un coach parmi vos proches. Il côtoie certainement d’autres coachs dans ses cercles professionnels. Il saura vous recommander quelqu’un si vous lui demandez.

La rencontre fortuite

Lors de vos rencontres personnelles ou professionnelles, peut-être avez-vous discuté avec un coach ? Vous vous en souvenez ? Avez-vous eu un bon feeling ? Si oui, contactez cette personne.

Personnellement, je ne crois pas au hasard. Tout a un sens, même si vous ne le percevez pas au moment où cela arrive. Si la vie a mis sur votre chemin un coach, de façon apparemment fortuite, c’est peut-être un message… ou pas ! C’est à vous de donner du sens à cette rencontre.

Les associations de coachs

Il existe plusieurs associations regroupant des coachs professionnels. Les plus connues en France sont :

En les contactant, elles pourront vous aiguiller vers des coachs.

Internet

Il est possible également de trouver un coach via le net… en cherchant bien ! Utilisez alors simplement un moteur de recherche.

Certains coachs tiennent également un blog tel que le mien. C’est une façon de donner envie de goûter au coaching.

Comment trouver un coach : la phase de sélection

Tout processus de coaching débute par une première discussion avec le coach. C’est l’occasion de lui poser des questions et de sentir comment la rencontre résonne en vous.

Gardez à l’esprit que le meilleur des coachs (il existe ?^^) ne conviendra pas à tout le monde. L’enjeu est de trouver un coach qui VOUS ira.

Pour vous aider à faire cette sélection, voici une grille de lecture.

Critères rationnels

Vous pouvez vous baser tout d’abord sur des critères objectifs.

  • Est-ce que le coach est certifié ? Le métier de coach n’est pas encore régulé. Tout le monde peut s’autoproclamer coach. C’est pourquoi les formations sérieuses au coaching proposent de passer une certification attestant des capacités d’accompagnement du coach.
  • Quels cadres de référence utilise le coach ? Méfiez-vous du coach qui vous dit « moi je coache à l’intuition ». L’intuition est utile mais insuffisante pour accompagner de façon professionnelle. Le coach doit pouvoir justifier des outils méthodologiques qu’il utilise. Quelques exemples : la PNL, l’analyse transactionnelle, la systémique, l’élément humain de Schutz, la communication non violente. Un coach sans cadre de référence, j’appelle cela un gourou !
  • Le coach se fait-il superviser ? La supervision est l’acte pour le coach de se faire lui-même accompagner. Tout coach avec une déontologie se fait superviser, pour travailler sur sa pratique de coaching et progresser.
  • Combien facture le coach ? Il doit vous le dire de façon claire. Le prix d’une séance d’1 heure de coaching varie entre 50€ et 100€ en moyenne pour un particulier. Entre 200€ et 300€ de l’heure dans un contexte professionnel (manager ou dirigeant). Etes-vous prêt à investir cette somme ?
  • Préférez-vous un coaching face à face ou à distance ? Je pense que le face à face est la situation idéale pour un accompagnement. Néanmoins pour mes clients éloignés géographiquement, je propose des séances par Skype avec webcam. Cela fonctionne très bien.

Critères irrationnels

Trouver un coach

Plongez dans le regard du coach pour savoir si vous vous y sentez bien !

Le coaching étant avant tout une aventure humaine, de nombreux éléments irrationnels viennent influer sur votre décision. Vos sensations et votre feeling sont des indicateurs clés !

  • Etes-vous plus à l’aise avec un homme ou une femme pour l’accompagnement ? Cela prête à sourire, mais il se peut que l’aspect « séduction » perturbe une relation de coaching. Posez-vous la question sincèrement.
  • Etes-vous en confiance avec ce coach ? Quand vous l’avez rencontré ou entendu au téléphone, sentez-vous un sentiment d’assurance ? La confiance est un élément primordial dans la qualité de la relation avec votre coach. Et pour l’atteinte de vos objectifs de coaching.
  • Est-ce que vous vous sentez bien avec lui ? La question est simple mais pas forcément facile à répondre. Etes-vous à l’aise pour lui parler ouvertement de votre vie ?

En conclusion

Trouver un coach est aussi délicat que trouver un thérapeute. Il s’agit avant tout de choisir le coach qui vous correspond. La qualité de la relation avec lui primera probablement sur tous les éléments rationnels.

Alors écoutez votre cœur plutôt que votre tête !

Envie de vous faire accompagner pour vous dépasser ? Osez cliquer ici alors !

Si vous vous intéressez à la pratique du coaching, je vous recommande la lecture de cet excellent ouvrage : Le métier de coach de François Délivré

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Individuelle et Collective. Coach, conférencier et entrepreneur, il accompagne les personnes à déployer leur extraordinaire potentiel et les équipes à fonctionner en juste cohésion. Contactez-le

10 Commentaires

  1. Jean-Philippe dit :

    Excellent article comme toujours !

    Un coach m’avait dit une fois qu’un coaché en face de plusieurs coachs – façon Usual Suspects – choisirait naturellement celui qui le ferait le moins sortir de sa zone de confort. Par conséquent, pour choisir le « bon » coach pour lui, le coaché devait déjà sortir de sa zone de confort .. et ce premier choix définissait déjà l’engagement du coaché dans sa démarche de coaching.

    C’est un peu tiré par les cheveux mais j’y trouve un peu de sens ..

    • Pour moi, cela dépend si la demande est une « vraie » demande du coaché.

      Parfois le coaché veut se faire accompagner mais sans trop y croire. Il veut avant tout tester le coach, voir s’il est compétent, voir jusqu’où il peut aller avec lui. Dans ce cas-là, il se peut inconsciemment qu’il choississe un coach qui ne le fera pas avancer, car lui-même ne veut pas réellement changer.

      Quand le coaché est vraiment résolu à avancer, à changer sa vie avec un coaching, il choisira inconsciemment le coach qui le bousculera le plus.

      Quand un coach rencontre un coaché, on dit souvent que les 2 inconscients se parlent, sans même qu’on s’en rende compte. Et que le choix se fait à ce niveau… Et ensuite la conscience et la raison viennent confirmer ou infirmer ce choix.

  2. france dit :

    onjour et merci pour votre article. Pour moi le choix d’un coach c’est en premier ce que lui meme a su realiser. Et sa capacite a me passer l’info. c’est aussi quelqu’un qui a une difference avec moi et par cette difference va m’aider a depasser mes blocages.apres une formation d’une annee syr le web, j’ai choisi pour coach Tony robbins. pourquoi? parce que c’est quelqu’un qui a reussi,parce qu’il est transparent et transmet sa methode d’une facon claire (ses livres a lire ).parce qu’il est pragmatique et a des annees d’experience a transmettre., parce qu’il n’est pas un intello..ce que je suis helas beaucoup trop..apprendre et desapprendre, voila ce que je souhaite entreprendre avec Tony robbins

    • Merci France pour le partage de votre point de vue.

      Le coach ne pourra pas emmener son coaché plus loin que là où il a déjà été. C’est pour cela qu’un coach professionnel fait un travail continu sur lui-même (développement personnel et thérapie).

      • france dit :

        je vous remercie Remi pour votre information et votre reponse. Je me permets de preciser que pour moi le coaching se differencie completement de la therapie. Les psychoatherapies me semblent utiles quand il y a un symptome reconnu comme tel. Cela devient alors plus complique..;-)).

  3. Bonjour Rémi,

    Excellent article que j’ai partagé sur mes réseaux sociaux.
    Hormis le fait qu’il soit de très bonne qualité, autrement j’aurais passé mon chemin, il est vrai qu’il est nécessaire de mettre l’accent sur l’importance d’être dans un cadre neutre et de ne pas connaître la personne.

    J’ai fait l’erreur à mes débuts il y a deux ans, et je m’en suis rendu compte par moi-même.

    Et bien entendu comme répondu à France, le cadre du problème et de solutions sera limité qu’à l’expérience du coach. Mais cependant ça permet de se focaliser sur un marché de niche ? Qu’en penses-tu ?

    A+

    Jordane

    • Merci Jordan d’avoir ajouté ton mot.

      D’expérience, j’ai déjà coaché des personnes que je connaissais bien, des amis, et cela a fonctionné à merveille. Cela dépend de la structure de la relation : la famille et les conjoints/conjointes, ça ne marche pas car il y a trop d’affectivité dans la relation. Dans le cas d’un ami, pour moi, c’est OK à partir du moment où on se met d’accord sur le cadre : une relation professionnelle de coaching et pas ami-ami.

      Ce qui prime avant tout, c’est que le coaché croit que son coach est suffisamment puissant pour l’aider à grandir.

      A plus tard

  4. Dpt Julie dit :

    Bonjour a tous,

    Tres bon article en effet. Un mode d’emploi de la recherche simple et fluide. Pour ma part j’ai souvent fait appel a des coach professionnels que je ne connnaissait pas. Avec certains j’ai vraiment avance sur mes projets de carriers, d’autres me faisaient remettre en question le choix de me faire accompagner.

    Aujourd’hui ma question se porte vers une forme distincte de coaching. Je suis a l’etranger et souhaite continuer a me faire coacher … a distance! Si je comprends bien trois alternatives s’offrent a moi : le coaching pas en francais sur place, le coaching par telephone (mais au prix d’une séance en presentiel!) ou de nouveaux systemes comme Skilfi de coaching en ligne a prix reduits.

    Preconisez-vous l’une de ces trois options?

    Avez-vous un avis, un conseil ou une alternative a partager avec moi?

    Bonne journee.

    Julie

    • Merci pour votre message Julie.

      Je ne recommande pas le coaching dans une langue autre que sa langue maternelle, à moins que vous soyez bilingue. Car l’énergie demandée pour la traduction est de l’énergie non disponible pour tout le reste : la relation avec le coach, ce qui se passe ici et maintenant, les émotions, etc.

      Je ne connais pas le système Skilfi. Mais j’ai tendance à me méfier quand je vois « tarif réduit » avec coaching. Car combien seriez-vous prête à payer si une séance de coaching vous permettait de créer un déclic qui change votre vie ?

      Quant au coaching par téléphone ou par Skype, c’est ce que je pratique pour la moitié de mes clients. Et ça marche. J’adapte bien évidemment certains exercices car nous sommes à distance. Je préfère quand il y a la vidéo.

      De façon générale, si vous êtes prête à changer et à assumer les conséquences de ces changements, peu importe la modalité. Le travail se fera.

      En espérant vous avoir éclairé, passez une excellente journée.

  5. […] En cas de doute, demandez quelle formation a suivi le coach et quels sont ses cadres de référence. Il existe d’ailleurs plusieurs voies pour trouver son coach. […]

Laisser un commentaire





Print