Cessez d’être parfait une bonne fois pour toutes et retrouvez la sérénité : 3H Coaching – Vivez pleinement !

Cessez d’être parfait une bonne fois pour toutes et retrouvez la sérénité

Cessez d’être parfait une bonne fois pour toutes et retrouvez la sérénité

Nos comportements d’adulte résultent en grande partie de notre éducation. Celle que nous avons reçu de nos figures d’autorité : les parents, la famille, les professeurs, la société, etc.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’aucune éducation n’est parfaite. Afin d’obtenir la précieuse reconnaissance de nos éducateurs, l’enfant que nous étions a écouté et suivi ce qu’on lui disait. Et dans ces échanges figuraient parfois des messages contraignants.

Ces messages, explicites ou implicites, restent ancrés dans notre inconscient. Ils dirigent nos comportements, sans que l’on s’en rende compte la plupart de temps.

Il existe 5 grands types de messages contraignants : sois fort, sois parfait, fais plaisir, dépêche-toi, fais des efforts.

Intéressons-nous aujourd’hui au « sois parfait ».

Comment le reconnaître chez vous ? Quels sont ces côtés positifs ? Et comment arrêter d’être sous le joug d’un « Sois parfait » excessif ?

Comment reconnaître que vous avez un « sois parfait » à l’œuvre ?

Si vous vous retrouvez dans plusieurs de ces comportements ou attitudes :

  • Vous êtes perfectionniste
  • Vous craignez l’échec
  • Vous n’aimez pas perdre le contrôle des événements
  • Vous attendez d’avoir rassemblé un maximum d’éléments avant de commencer un projet
  • Vous aimez que le travail soit bien fait. Vous préférez donc le faire vous-même !
  • Et paradoxalement vous êtes souvent insatisfait par votre travail : « Cela pourrait encore être mieux ! »
  • Vous percevez tout de suite LE détail qui cloche dans toute chose
  • Vous recherchez LA meilleure solution à chaque fois
  • Vous êtes ultra exigeant envers les autres, et donc envers vous-même
  • Quand vous écrivez un email, vous le relisez plusieurs fois. Ainsi vous êtes sûr que les mots sont bien choisis, et qu’il ne comporte aucune faute d’orthographe et de grammaire.
être parfait

Il y a certainement des imperfections dans ce visage, regardez bien !

Alors bienvenue dans la tribu des « sois parfait » ! Ce n’est pas la tribu la plus joyeuse mais au-moins on se sent moins seul.

Les conséquences sont souvent fâcheuses quand le « sois parfait » dirige nos actes.

On perd du temps à tout vérifier. On est irrité quand les choses ne sont pas parfaites. On passe son temps à comparer son travail avec celui des autres.

Heureusement ce message contraignant réserve quelques bonnes surprises.

Aspects positifs de cette recherche de perfection

Il y a quand même certains bénéfices à tirer de son « sois parfait ». Les voici :

  • Le côté travailleur
  • Capable de placer la barre haute
  • Doué pour planifier et prendre en compte tous les détails
  • Un remarquable vérificateur et contrôleur
  • L’excellente qualité produite dans le travail

En entreprise, un expert-comptable ou un contrôleur de gestion est parfaitement à l’aise avec son « sois parfait », car l’exactitude et la précision sont recherchées.

Les techniques pour cesser d’être parfait

La recherche de perfection poussée à l’extrême n’amènera pas le bonheur. Elle entraînera au contraire son lot de stress et de déconvenues.

A contrario, accepter l’imperfection de ce qui se passe dans la vie apporte une tranquillité d’esprit et de la sérénité.

Voici 5 techniques simples pour se débarrasser de l’excès du « sois parfait » et prendre le chemin de la sérénité :

  • Imprégnez-vous de ce message permissif « J’ai droit à l’erreur ». Ecrivez-le, répétez-le à haute voix, dans votre tête, dîtes-le à vos proches, etc.
  • Arrêtez de vous juger à tout bout de champ. Acceptez-vous comme vous êtes. Vous êtes imparfait et c’est OK comme cela. Les autres aussi sont imparfaits et certains le vivent très bien !
  • Acceptez de rendre un travail imparfait (je n’ai pas dit bâclé) et de voir ce qui se passe
  • Faîtes des activités créatives orientées « cerveau droit » : théâtre, dessin, peinture, etc.
  • Ne cherchez pas le détail qui cloche dans cet article car il est parfait 😉

Pour aller plus loin…

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Individuelle et Collective. Coach, conférencier et entrepreneur, il accompagne les personnes à déployer leur extraordinaire potentiel et les équipes à fonctionner en juste cohésion. Contactez-le

8 Commentaires

  1. Zaugg JC dit :

    Chaque « message contraignant » a ses avantages et ses inconvénients. Le message devient gênant quand il est si fort qu’il devient le pilote inconscient de nos actes. Pour le « sois parfait », quelques points de vigilance en cas de stress, car la personne va dans le « sur-contrôle », « le fignolage », les reproches envers ceux qui lui paraissent « incompétents », le sur-investissement… Certains projets peuvent se trouver ralentis, car alors qu’une piste taillée à la machette dans la jungle suffirait à avancer, le « sois parfait » va envisager une autoroute avec panneaux lumineux et bornes SOS et mettra des freins en sur-détaillant et en posant questions sur questions. L’essentiel est de la rassurer sur ses compétences dans le projet et sur la qualité de son travail, ainsi que maintenir un planning suffisamment clair pour qu’elle ait des repères indispensables pour sa structuration du temps.

  2. […] ne cherchez pas à le rejeter. Il reviendra toujours. La libération passe par l’acceptation. Acceptez dès maintenant que vous avez un côté sombre en vous. Comme tout le monde finalement, même si cela ne se voit pas toujours chez les autres […]

  3. lallemand dit :

    je me retrouve bien dans ces descriptifs. hélas pas toujours évident car j’essaie de le chasser et il revient au galop.
    mais j’en ai conscience donc rien n’est perdu.
    reste à faire face à mon entourage, enfin surtout ma mère, avec qui les relations sont tendues car elle me renvoi ça +++ et c’est insupportable.
    des pistes?
    merci d’avance,

    • Bonjour et merci pour votre commentaire.

      Si votre mère vous renvoie le « sois parfait » et que c’est insupportable pour vous, c’est que vous avez encore à travailler l’acceptation de ce côté chez vous. Une fois que vous l’aurez suffisamment travaillé et accepté chez vous, peu importe ce que votre entourage vous renvoiera, cela ne vous fera ni chaud, ni froid.

      Une 1ère piste vers l’acceptation de votre côté « sois parfait », c’est de changer votre regard sur vos échecs. Pour cela, après un échec, dressez une liste de 10 avantages à avoir échoué et une liste de 10 inconvénients si vous N’AVIEZ PAS échoué.

      Belle journée à vous !

  4. […] Il s’agit de prendre confiance en soi, de comprendre que commettre des erreurs n’est pas une fin en soi mais bien une étape cruciale de l’apprentissage. […]

  5. […] d’estime de soi et le sentiment de ne jamais être assez compétent pour accomplir un travail. La recherche de perfection et le sentiment de devoir tout réussir viennent également de […]

Laisser un commentaire





Print