Forces et faiblesses : pourquoi il vaut mieux se focaliser sur ses forces que sur ses faiblesses

Forces et faiblesses : pourquoi il vaut mieux se focaliser sur ses forces que sur ses faiblesses

Forces et faiblesses : 2 mots que vous entendez souvent pendant un entretien d’embauche ou lors d’un bilan de compétences. Ou tout simplement si vous êtes dans une démarche d’amélioration personnelle.

Connaître ses forces et ses faiblesses est un atout. Vous pouvez alors choisir ce que vous allez mettre en avant suivant les situations de la vie.

Certaines personnes cherchent à tout prix à corriger leurs faiblesses, pour les transformer en forces. D’autres préfèrent développer leurs forces jusqu’à l’excellence.

Qu’en est-il ? Où devez-vous concentrer votre énergie : sur vos forces ou sur vos faiblesses ?

Pourquoi transformer ses faiblesses en forces est une erreur

Il est répandu qu’il faille travailler sur ses faiblesses, pour les combler. Voire même les transformer en forces.

Prenons l’exemple de quelqu’un qui déchiffre péniblement une partition de musique. Cette personne le sait et choisit néanmoins de devenir une pianiste professionnelle. Elle travaille avec acharnement depuis de nombreuses années pour arriver à déchiffrer une partition.

Elle arrive à présent à lire convenablement et rapidement une partition. Cette faiblesse initiale a été gommée.

Mais à quel prix ? L’énergie déployée pour pallier cette faiblesse a été considérable. Par ailleurs il se peut qu’un effort soit toujours nécessaire à son cerveau quand elle se trouve face à une partition. Cela ne sera probablement jamais automatique et naturel.

Peut-être aurait-il mieux valu qu’elle choisisse un instrument de musique, autre que le piano, qui repose moins sur une partition. Ainsi son énergie aurait pu se focaliser ailleurs.

Attention, il est important d’être conscient de ses faiblesses et de les gérer. Mais vouloir les changer en forces demande tellement d’énergie que cela n’en vaut pas la peine.

C’est de l’énergie utilisée à mauvais escient.

Comment savoir si vous êtes en position de faiblesse

Si vous vivez une de ces 4 situations pendant une activité :

  • Vous expérimentez un apprentissage lent
  • Vous répétez des expériences négatives
  • Votre confiance en vous baisse au fil de l’activité
  • Vous êtes usé lorsque vous exercez cette activité

Alors il se peut que vous soyez en train de vouloir corriger ou améliorer une faiblesse. Ne perdez plus d’énergie à compenser. Limitez l’activité. Déléguez. Trouvez une alternative.

Si vous avez une faiblesse dans un domaine, même en travaillant dur à gommer cette faiblesse, il est improbable que vous deveniez excellent dans ce domaine. Au mieux, vous aurez un niveau correct.

Il est plus intéressant de développer ses forces, nous allons voir pourquoi maintenant.

Un moyen efficace pour s’améliorer : développer ses forces

Chacun possède des forces, des talents dans un ou plusieurs domaines particuliers. Cela peut être un talent inné. Cela peut être une faculté qui a été développée très rapidement.

Forces et faiblesses

Bruce Lee : un talent pour les arts martiaux développé jusqu’à l’excellence

A la grande différence d’une faiblesse, l’énergie demandée pour développer une force est bien moindre. Pour un résultat bien supérieur.

Quelqu’un qui possède une facilité pour parler en public pourra développer, avec de simples efforts, une capacité à captiver un auditoire. Et deviendra peut-être un excellent orateur.

Une force ou un talent peut se développer jusqu’à un niveau de maîtrise et d’excellence. On peut faire ressortir le meilleur de nous-même en travaillant sur nos forces. C’est également une composante essentielle d’accès à la réussite et au bonheur.

Une force dispose de 5 caractéristiques :

  • La passion
  • La satisfaction
  • Un apprentissage facile
  • La performance dans l’exécution
  • Un niveau d’excellence quand la force est développée

Développer ses forces en entreprise

Dans votre métier

Si vous éprouvez des difficultés à calculer et que les chiffres vous ennuient, n’espérez pas faire carrière en tant qu’expert-comptable. Il vous faudrait une énergie considérable pour être à la hauteur. Et vous ne vous épanouirez pas.

Identifiez plutôt vos forces grâce aux 5 caractéristiques précédentes et exercez un métier où vous pourrez développer vos talents pour atteindre l’excellence.

En management

Si vous êtes un manager qui passe son temps à pointer les erreurs de son équipe, ou ce qui pourrait être amélioré, alors vous devez vous sentir usé dans votre travail !

Identifiez plutôt les forces de chaque membre de votre équipe. Et confiez-leur des missions qui correspondent le plus à leurs forces.

Encouragez les personnes à prendre conscience et à développer leurs talents.

Vous amènerez alors votre équipe vers l’excellence.

Avec la Génération Y

Si vous managez des jeunes de la génération Y, vous pouvez passer votre temps à vouloir changer leur mode de fonctionnement : une communication très informelle, une envie irrésistible d’aller sur Facebook pendant le travail, une critique facile de la hiérarchie, etc.

Ou vous pouvez choisir de vous focaliser sur les atouts de cette génération : utilisation aisée des nouvelles technologies, une pensée en réseau, une ouverture sur les cultures étrangères, etc.

Mettez-les à des postes où ces forces s’exprimeront, où l’excellence émergera.

Découvrez vos points forts grâce un livre surprenant

Il existe un livre vraiment surprenant sur le sujet des forces : Strengths Finder 2.0 de Tom Rath / version française : Découvrez vos points forts

Ce livre n’est pas comme les autres. Il vous permet de passer un test en ligne qui va déterminer vos 5 forces prédominantes parmi 34.

Ensuite il vous donnera un rapport avec 10 actions à réaliser pour chaque force, afin de développer quotidiennement cette force.

Pour information, mes 5 forces dominantes sont :

  • Connectedness : capacité à créer des liens entre les personnes et les choses
  • Learner : capacité à apprendre
  • Intellection : capacité à penser et à comprendre
  • Futurist : capacité à être visionnaire
  • Responsibility : intégrité et capacité à respecter un engagement

Et vous, quelles sont vos 5 forces dominantes ?

Afin de développer vos talents, avez-vous pensé au coaching ?

Termes recherchés par les internautes :

  • coach forces faiblesse test

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Individuelle et Collective. Coach, conférencier et entrepreneur, il accompagne les personnes à déployer leur extraordinaire potentiel et les équipes à fonctionner en juste cohésion. Contactez-le

13 Commentaires

  1. Jean-Philippe dit :

    Bonjour Rémi,

    avais-tu fait le test de la première version du livre ? j’aurai aimé savoir si la version « 2.0 » apportait un réel plus.

    (Je n’ai pas réussi à cliquer sur le lien Amazon)

    Jean-Philippe

  2. Kalaa dit :

    Bonjour Rémi,
    « Là où l’on met son attention, là va la vie. » cit. de Maharishi Mahesh Yogi nous amène à la même conclusion.
    Comme tu le mentionnes, en mettant notre attention sur nos points faibles nous avons des risques de perdre beaucoup d’énergie car on ne le fera pas forcément de façon très habile en s’encourageant. On risque même de renforcer un manque d’amour pour soi. Cela revient à aller à contre courant de nos croyances bien installées comme quoi on n’est pas bon dans un tel domaine. Il faudrait tout au moins, dans le cas de nécessité à développer un point faible bien faire attention à s’encourager, à modifier les croyances profondes. Pour cela il faut avoir une réelle motivation. De toutes façons développer ses points forts est tout de suite plus réjouissant et nous amènera à l’excellence, à l’exceptionnel.
    Merci pour cette réflexion, car c’est malheureusement très répandu de penser qu’il faudrait améliorer ses points faibles…

  3. Bonjour,

    Pourquoi faire un choix ? Pourquoi soit développer ses forces ou pallier ses faiblesses ? Je pense que travailler à l’amélioration de ses forces c’est bien, mais il faut forcément pallier ses faiblesses pour franchir des « caps ».

    Alexandre

    • Bonjour Alexandre,

      L’enjeu n’est pas de faire un choix entre développer ses forces ou pailler ses faiblesses.

      L’enjeu est de remplacer le « ou » par un « et ». Gérer ses faiblesses et développer ses talents, mais en concentrant son énergie d’abord sur ses talents.

      Si je devais chiffrer le % d’énergie à consacrer à chaque partie, ce serait 60% à développer ses talents et 40% à gérer ses faiblesses.
      Pour commencer.
      Et ensuite tendre vers un 80% sur les forces et 20% sur les faiblesses. Là est une clé d’accès à l’excellence et au bonheur.

      Rémi

  4. Noémie dit :

    Ce n’est pas faux. Il doit falloir trouver un juste milieu. Persévérer devant les difficultés mais ne pas s’obstiner non plus. Il y a tant de choses à faire…

  5. Mély dit :

    Très intéressant. J’ai bien aimé lire votre texte.Merci!

Laisser un commentaire





Print