Les 6 secrets d’une transmission réussie entre un senior et un jeune : 3H Coaching – Vivez pleinement !

Les 6 secrets d’une transmission réussie entre un senior et un jeune

Les 6 secrets d’une transmission réussie entre un senior et un jeune

Des seniors qui partent à la retraite. Des jeunes embauchés de la génération Y, voire de la génération Z, avides d’apprendre. Un savoir-faire et des compétences à transmettre pour pérenniser l’avenir de votre entreprise. Des questionnements sur comment organiser le mieux possible ce transfert senior-jeune. Voilà la situation à laquelle vous êtes peut-être confronté. Regardons ensemble les principes pour organiser cette transmission ancien-jeune embauché afin qu’elle soit profitable pour tout le monde : vos salariés et votre entreprise. D’ailleurs, transmettre d’accord, mais quoi ?

Les 2 grands domaines de la transmission intergénérationnelle

Le savoir-faire / les compétences

Le savoir-faire des employés regroupe tous les aspects techniques relatifs à l’exercice du métier de votre entreprise. Ce savoir-faire est basé sur les compétences et les formations acquises par les salariés au cours de leur carrière. Exemple : l’artisan qui a appris au fil des années à tailler le bois de façon précise et rapide ; le vendeur qui connaît son produit et les besoins de ses clients sur le bout des doigts. Toutes ces connaissances peuvent être transmises aux nouveaux arrivants.

Le savoir-être / la culture de l’entreprise

On ne pense pas à cette culture de l’entreprise que les jeunes embauchés n’ont pas encore. Ce savoir-être à transmettre contient l’ensemble des comportements communément acceptés dans l’entreprise. C’est la façon de communiquer de la direction, entre les salariés, le mode d’utilisation des nouvelles technologies, la façon de s’habiller, les processus de décision, etc. Les employés de longue date sont imprégnés de la culture de l’entreprise qui doit faire partie également de la transmission intergénérationnelle.

1. Avoir un senior volontaire

Je me souviens d’une formation des tuteurs dans une grande entreprise où le manager de département demandait à l’assemblée des 60 tuteurs présents : « Qui d’entre vous a été désignés par son manager pour accueillir un apprenti ? ». La suite m’a stupéfait. Pratiquement toutes les mains se sont levées. Ce qui veut dire que très peu de tuteurs l’étaient par choix, mais par obligation.

Dans ces conditions, la transmission intergénérationnelle part sur une base défavorable.

Tous les anciens ne sont pas faits pour transmettre. Le détenteur de connaissances n’est pas forcément celui qui sait le mieux les diffuser. C’est pourquoi il est important que vos tuteurs, vos anciens soient volontaires pour accompagner un plus jeune lors de son embauche. Une communication adéquate de la direction peut aider à faire comprendre les enjeux d’une transmission senior-jeune aux salariés de l’entreprise. Et du coup à motiver les seniors à s’investir dans cette voie.

2. Demander l’avis du jeune

La génération Y est allergique aux excès d’autorité et aime donner son avis. Par conséquent, il est plus judicieux de demander au jeune embauché ses préférences d’apprentissage dans la transmission avec l’ancien. Il se sentira ainsi considéré et s’investira davantage à la tâche.

3. Echanger dans les deux sens

Les jeunes générations sont plus à l’aise avec les nouvelles technologies que les anciens. C’est un fait. Alors utilisez cette opportunité dans l’entreprise ! L’ancien transmet les compétences du métier et la culture de l’entreprise, tandis que le jeune embauché lui apprend les nouveaux usages informatiques. Ce n’est qu’un exemple. Découvrez ce que sait le jeune et encouragez-le à transmettre aussi ce savoir. Pour que cela fonctionne, la relation senior-jeune doit éviter le mode maître-élève où l’une des parties se considère comme supérieure à l’autre, mais au contraire adopter une posture adulte-adulte où chacun apporte à l’autre.

4. Dégager du temps pour la transmission

La transmission des savoirs ne doit pas se faire en fin de journée, s’il reste du temps après toutes les missions courantes des salariés. Du temps officiel et plein doit être consacré à cette mission qui a toute son importance. C’est pourquoi les managers des personnes concernées doivent encourager l’ancien et le jeune embauché à planifier et à structurer le mieux possible la transmission.

5. Former les managers

Les enjeux de la transmission entre les générations sont à expliquer à tous les managers dont les membres seront impliqués dans le processus. Car rien n’est plus frustrant pour un manager qu’on lui retire du temps d’une ressource importante pour l’équipe de façon autoritaire. Les managers doivent être partie prenante du processus de transmission des savoirs ancien-jeune. Ce transfert apportera une dynamique et produira une cohésion pour son équipe. De même les managers peuvent être formés eux-mêmes à transmettre leurs compétences.

6. Valoriser le travail effectué

Réaliser une transmission de savoir-faire demande de l’énergie et de l’investissement du senior, du jeune et de l’entreprise. Ce travail doit être valorisé. Une façon est d’organiser un séminaire regroupant l’ensemble des binômes senior-jeune avec des témoignages, les accomplissements, les difficultés rencontrées, les apprentissages de part et d’autres, les bénéfices pour l’entreprise, etc. Une autre façon est d’utiliser les moyens de communication interne comme les news sur l’intranet ou le journal interne pour présenter les actions de transmission intergénérationnelle et les bénéfices pour les équipes. Ainsi vous créez une boucle vertueuse motivant plus de personnes à transmettre à leur tour.

En conclusion

La transmission intergénérationnelle est une formidable opportunité de favoriser le dialogue entre les générations, clé d’une cohésion intergénérationnelle. Vous pouvez favoriser ce transfert de savoirs entre seniors et jeunes embauchés par plusieurs moyens exposés dans cet article : engager des seniors motivés, échanger les connaissances dans les deux sens ou encore associer les managers à cette aventure. Une dynamique fructueuse d’échange se crée au sein de vos salariés.

Et l’entreprise sauvegarde ce qu’elle a de plus précieux : le savoir-faire de son métier.

Pour connaître les secrets de la génération Y, je vous recommande la lecture de cet ouvrage : « Intégrer la Génération Y et Créer une Relation de Confiance entre les Générations »

Termes recherchés par les internautes :

  • les savoirs faire défavorable
  • les techniques savoir enseigner les plus jeunes

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Individuelle et Collective. Coach, thérapeute en formation et entrepreneur, il accompagne les personnes à déployer leur extraordinaire potentiel et les équipes à fonctionner en juste cohésion. Contactez-le

0 Commentaire

Laisser un commentaire





Print