3 règles pour un management intergénérationnel efficace

3 règles pour un management intergénérationnel efficace

Le management intergénérationnel est l’art de faire travailler ensemble des personnes de générations différentes. On ne peut manager la génération Y sans manager les autres générations.

Le management en entreprise tend à s’individualiser. On recommande ainsi au manager de s’adapter à chaque collaborateur s’il veut tirer le meilleur de chacun. Pas évident !

La dimension générationnelle vaut qu’on s’intéresse à elle, quand par exemple le jeune embauché de 25 ans vient côtoyer un baby-boomer de 60 ans dans la même équipe. Leur perception du monde est bien différente !

En suivant trois règles simples de management intergénérationnel, vous favoriserez une coopération saine et productive dans vos équipes.

Les enjeux du management intergénérationnel

Le management intergénérationnel répond à 3 enjeux en entreprise :

  • Le transfert des connaissances : les compétences et les savoir-faire de l’entreprise sont la prunelle de ses yeux. Le transfert des connaissances entre sortants et arrivants doit être organisé et facilité. Pour la pérennité de l’entreprise.
  • La cohésion des équipes : l’équilibre d’une équipe est fragile. Les différences générationnelles sont un frein à l’entente et au travail commun de l’équipe. Et en même temps un formidable atout quand les conditions d’une intelligence collective sont réunies.
  • L’intégration de la génération Y : Quand un digital native est embauché, il cherche sa place dans l’entreprise et dans son équipe. Sa bonne intégration va notamment dépendre de l’accueil que lui réserveront les autres générations.

Règle n°1 : Reléguez les préjugés au placard

Si vous êtes allergiques aux préjugés, je vous recommande de sauter ce paragraphe. Sinon, continuez à lire. Afin d’évacuer au plus vite les préjugés à propos des générations, les voici :

La génération des baby-boomers (nés entre 1945 et 1960) est celle du devoir. Le sens du travail est essentiel. Faire carrière est une priorité.

La génération X (1961-1979), génération « paumée », est celle de l’avoir. Elle trouve ses repères dans la reconnaissance sociale : un bon job, un statut important, une maison, une famille, etc.

La génération Y (1980-1995) veut croquer la vie à pleines dents. L’accomplissement personnel est une priorité. Le travail doit être captivant. La génération Y est connectée. Elle va vite et ne comprend pas que le monde et l’entreprise n’aillent pas aussi vite que la publication d’un tweet.

La génération Z (1995- 2010?) est hyper-émotionnelle. Elle accorde très peu de confiance dans les institutions. Hyper-connectée car née avec une souris, ou une tablette, contrairement à la génération Y.

Les préjugés ont une base de vérité. Mais ils ont le défaut de généraliser un comportement à une catégorie entière de personnes. Et du coup ils façonnent nos croyances. Parfois dans une bonne direction mais souvent dans une mauvaise.

Alors maintenant que vous connaissez les préjugés sur les générations, rangez-les au placard ! On n’en a plus besoin.

Le management intergénérationnel impose d’avoir un regard sans jugement. Aucune génération n’est meilleure que les autres. Chacune possède ses grandes caractéristiques, qui NE sont PAS des vérités. Seulement des tendances. Vous êtes avant tout face à des êtres humains. Avec leurs attentes, leurs besoins et leurs désirs.

Règle n°2 : Mixez les équipes

Les équipes les plus performantes ne sont pas celles qui regroupent les meilleurs individus. Ce sont celles qui rassemblent des personnes différentes, dans des conditions de travail optimales. Cela fonctionne aussi pour les générations. Un nouveau projet se profile à l’horizon. Dans votre équipe, vous avez :

  • Un jeune embauché plein de fougue et de nouvelles idées, prêt à remettre en cause l’ordre établi
  • Un quadra performant qui sait encadrer et qui connaît les procédures à respecter
  • Un senior employé depuis plus de 20 ans. Il connait l’historique de la maison. Le marché n’a plus de secret pour lui.

Etes-vous prêt à penser hors des sentiers battus ? Comme disent nos amis anglais : do you think outside the box? Profitez-en pour créer une équipe projet intergénérationnelle. L’originalité des solutions mises en œuvre vous étonnera. Vous allez me dire qu’il ne suffit pas de mettre des personnes différentes ensemble pour aboutir à une équipe fonctionnelle. Et vous avez raison. Il faut respecter certaines conditions. C’est l’objet de la règle suivante.

Règle n°3 : Créez des espaces d’échange intergénérationnels

Qu’est-ce qu’un espace d’échange intergénérationnel ? C’est un espace où chaque génération peut exprimer aux autres comment elle voit les choses. C’est un espace d’échange sur les visions respectives du monde. Parce qu’il ne sert à rien de constituer une équipe hétérogène si la différence de chaque individu n’est pas respectée. Concrètement, cela se traduit par :

  • Edicter ensemble les règles de conduite dès la constitution de l’équipe
  • Partager sans jugement les points de vue
  • Faire fi des différences d’âge. L’argument du jeunot de la génération Y a autant de poids que celui du baby-boomer.
  • Mettre en place du mentorat : un senior qui accompagne un jeune. Ou l’inverse, par exemple pour les nouvelles technologies. Le contrat de génération est alors l’outil adapté.
  • Créer des réunions où vous laissez l’opérationnel de côté pour vous occuper de la façon dont vous travaillez ensemble. « Au lieu de pédaler, pour une fois on va se regarder pédaler ». Cela peut être sous la forme d’un coaching d’équipe, avec l’aide d’un coach.

En conclusion

Le management intergénérationnel est une réponse aux enjeux de transfert de connaissances, de cohésion d’équipe et d’intégration de la génération Y en entreprise. Cela passe par faire travailler ensemble des personnes qui n’ont pas forcément envie de coopérer. En leur créant des espaces de dialogue et de partage.

Accédez à la méthode experte pour créer un management intergénérationnel efficace pour votre entreprise dans cet ouvrage de référence :

Termes recherchés par les internautes :

  • responsable despace intergenerationnel

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Individuelle et Collective. Coach, conférencier et entrepreneur, il accompagne les personnes à déployer leur extraordinaire potentiel et les équipes à fonctionner en juste cohésion. Contactez-le

6 Commentaires

  1. RAHAROMISA dit :

    C’est vraiment intéressant, mais faute de moyen financier on ne peut pas accéder au prix que vous suggérez.
    Tout d’abord je travail dans une firme qui produit et distribue (vendre) de l’électricité et de l’Eau potable à Madagascar. Est-ce que je pourrai avoir une livre orientée dans ce sens en terme de management car je tiens à vous informer qu’actuellement il y a un problème social au niveau d’un secteur sous ma responsabilité dont l’effectif est au nombre de trentaine. Toutes les générations sont présent dans ce secteur (générations baby-boomers, X et Y) d’une part, et d’autre part, la gestion en générale (personnel, matériels, etc.) est laissé à désirer auparavant (aucune rigueur n’a été instaurer). Actuellement on a changé deux fois le 1er responsable de ce centre et à chaque fois le même problème se produit (insubordination, non respect des ordres émis par le 1er responsable du centre, etc.). Qu’elles sont les solutions à prendre ? Le changement de comportement (paradigme) de ces agents est très difficile.
    Mes remerciements pour vos précieux conseils.

    • Merci Raharomisa de partager votre expérience professionnelle.

      Je sens que vous êtes lucide quant à la situation de votre entreprise.
      En vous lisant, j’ai le sentiment que le management n’est pas respecté dans son autorité. Cela peut arriver quand les règles ne sont pas dites, quand il y a peu d’esprit d’équipe, et quand la communication n’est pas ouverte.

      L’idéal serait que vous fassiez appel à un coach en organisation qui vous aidera à identifier les points bloquants et vous apportera des solutions précises.

      En attendant, je vous recommande les pistes suivantes :
      – Exprimer par oral ET par écrit les règles de conduite. C’est le chef qui doit le faire. Il doit bien entendu montrer l’exemple et respecter les règles lui-même.
      – Dire aux équipes ce que le chef attend précisément d’eux (= attentes du responsable)
      – Laisser aux équipes dire ce qui va et ce qui ne va pas. Faire une réunion rien que pour cela. Le chef doit alors se taire, et écouter attentivement. Leur demander également leurs attentes (=attentes de l’équipe) et leurs besoins. Faire ensuite un plan d’action pour mettre en oeuvre ce qui est possible de faire.

      Vous pouvez aussi lire mon article sur les 3 qualités essentielles d’un bon manager. En fin d’article, je recommande 2 livres sur le management.

      Si je pouvais me téléporter de France à Madagascar, je viendrais vous aider 🙂

      Bon courage,
      Rémi

  2. Ombeline Becker dit :

    J’aime bien votre article : simple & accessible. Vous résumez en quelques mots l’essentiel. Merci !

  3. […] 5 étapes présentées dans cet article peuvent faire partie d’une stratégie plus globale d’un management intergénérationnel au service des enjeux de […]

  4. […] avons vu dans un précédent article les 3 règles de base pour instaurer un management intergénérationnel. Si vous voulez accélérer la mixité intergénérationnelle dans votre organisation, voici 5 […]

Laisser un commentaire





Print