fermer la fenetre
Ebook

« Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge » Socrate


Complétez ce formulaire et recevez gratuitement :

  • Votre eBook "A quoi reconnaît-on la génération Y ?". Sachez comment mieux communiquer avec cette génération connectée !
  • Le test exclusif en 20 questions "Pensez-vous comme la génération Y?". Découvrez de quelle génération vous êtes le plus proche : baby-boomers, X ou Y.
  • Un email dès qu'un nouvel article est publié



Votre email est en sécurité. ll ne sera utilisé que pour la correspondance avec 3H Coaching.

Comment se débarrasser de ce satané complexe de l’imposteur

Comment se débarrasser de ce satané complexe de l’imposteur

Vous venez d’être nommé à un nouveau poste à responsabilités, typiquement un poste de manager. Vous êtes fier de programmer votre logiciel de mail pour ajouter votre nouvelle signature à vos messages.

Vous le méritez bien après tout. Vous avez travaillé dur pour arriver à ce poste. Mais dès les premiers jours où vous portez votre nouveau costume, une étrange angoisse vous traverse. Vous vous dîtes : « Heureusement que les autres ne voient pas que je ne suis pas aussi compétent que cela ! »

En effet, vous venez juste d’endosser votre nouvelle fonction. Vous ne pouvez pas être déjà compétent du jour au lendemain ! Il va falloir apprendre de nouvelles compétences pour être au niveau de vos pairs de même fonction. Et cela peut prendre un certain temps.

 En attendant vous allez souffrir de ce que l’on appelle en coaching « le complexe de l’imposteur ».

Qu’est-ce que le complexe de l’imposteur ?

Le complexe de l’imposteur est le sentiment d’une personne qui craint que son incompétence soit démasquée.

Cette incompétence est souvent professionnelle : vous ne vous sentez pas compétent dans un domaine alors que vous en avez le titre. Si on écoute le principe de Peter, il doit y avoir de nombreuses personnes atteintes de ce syndrome dans nos entreprises fortement hiérarchisées !

Cette incompétence peut aussi se présenter dans vos relations avec les autres : vous avez peur que les autres découvrent une facette cachée de votre personnalité. Celle que vous ne voulez pas montrer ! C’est la peur d’être démasqué.

Les conséquences de se sentir imposteur sont multiples : sensations de gêne, de honte, de culpabilité ou de tristesse, lenteur d’exécution des tâches, erreurs dans le travail, sentiment d’être ridicule, etc.

Les raisons de votre sentiment d’imposture

Dans l’entreprise où la performance est la règle, où les compétences sont l’indicateur d’évaluation des salariés, il est tout à fait sain de vous sentir incompétent lorsque vous gravissez un échelon.

Le contraire serait d’ailleurs étonnant : la sur-confiance en soi dans un nouveau domaine amène souvent son lot de désillusions.

En revanche, ce sentiment d’être un imposteur peut s’aggraver si vous faites face à l’une de ces 3 situations :

  • Etant enfant, on vous félicitait rarement pour ce que vous faisiez. Il fallait faire toujours plus. Ce n’était jamais assez bien pour vos parents ou vos éducateurs. La conséquence est un manque d’estime de soi et le sentiment de ne jamais être assez compétent pour accomplir un travail. La recherche de perfection et le sentiment de devoir tout réussir viennent également de là !
  • Vous n’avez pas encore été expert dans un domaine. Autrement dit très compétent et reconnu par les autres. Vos compétences n’ont ainsi jamais pu être sécurisées. Vous n’avez jamais pu ressentir une totale compétence dans votre vie et ainsi construire une base intérieure solide.
  • Vous avez l’impression de ne pas travailler là où vous êtes le meilleur, là où vous avez le plus de potentiel. Autrement dit votre travail n’est pas à la hauteur de vos talents.

Si le complexe de l’imposteur fait partie du bagage du nouveau manager, il devient handicapant s’il persiste trop longtemps. Voyons à présent une série de questions simples et puissantes pour le travailler.

Comment travailler le complexe de l’imposteur en 5 questions clés

imposteur

Quoi ? Cela se voit tant que ça que je suis un imposteur ?

Dès que vous ressentez le complexe de l’imposteur, je vous recommande de suivre ce déroulé de 5 questions clés. Elles vous aideront à donner du sens à votre sentiment, puis à agir pour s’en débarrasser petit à petit.

Question 1 : Avez-vous le droit d’être incompétent ?

Il est question ici de votre relation à vos référents : père, mère, éducateur, instituteur, société, etc. Dans votre vie, vous a-t-on donné le droit d’être incompétent ou deviez-vous toujours tout savoir ?

Question 2 : Allez-vous accepter d’être en partie incompétent dans votre nouvelle mission ?

C’est le regard sur vous-même que vous sondez avec cette question. Comment vous vous jugez quand vous êtes incompétent ? Est-ce en accord avec la vision idéale de vous-même ?

Question 3 : Comment les autres vont-ils accepter votre incompétence ?

L’Homme est un être de relations. Votre comportement a des conséquences sur les autres personnes qui elles-mêmes ont une incidence sur vous. Qu’est-ce qui va se passer quand les autres découvriront que vous n’êtes pas le super manager compétent que vous devriez être ? Et comment allez-vous le prendre ?

Question 4 : Pour combien de temps avez-vous le droit d’être incompétent ?

A moins d’être dans un milieu de requins affamés, les autres ont conscience qu’il vous faudra du temps pour monter en compétence. Mais de combien de temps disposez-vous ?

Question 5 : En quoi êtes-vous objectivement incompétent ? A quoi devez-vous vous former ?

Pour terminer, il s’agit de regarder les éléments objectifs de votre incompétence. Puis d’agir en conséquence en se formant là où vous en avez besoin. En toute humilité.

Osez aller encore plus loin !

N’espérez pas que ce complexe de l’imposteur disparaisse en un tour de main. Bien que je vous ai fourni un protocole puissant en 5 questions clés, il faudra un certain temps et la volonté de changer pour que disparaisse ce sentiment désagréable.

Pourquoi ? Tout simplement parce que la compétence est souvent reliée à votre identité. Par exemple, si on vous attaque sur votre compétence, il se peut que vous vous sentiez remis en cause personnellement. Or vous n’êtes pas seulement vos compétences. Vous êtes bien plus !

Il convient alors de séparer vos compétences de qui vous êtes réellement. Et de rétablir un regard bienveillant sur vous-même.

Dans ce travail, un accompagnement peut être un sacré atout. Osez demander à votre hiérarchie ou aux ressources humaines le soutien d’un coach. Vous aurez alors un espace sécurisé et personnel de croissance. Les bénéfices sont doubles : une performance améliorée au travail et une meilleure confiance en  vous.

Par ailleurs, s’il vous vient l’envie de lire autour de cette thématique, je vous recommande les ouvrages suivants :

Crédits photos : DaPuglet & jd.echenard

Termes recherchés par les internautes :

  • syndrome imposteur
  • syndrome de l\imposteur
  • complexe de limposture
  • impression d etre un imposteur
  • le sentiment dimposteur
  • le sentiment dimposture
  • Psycho l imposteur
  • se debarasser du sentiment d\imposture
  • sentiment imposture

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Intergénérationnelle en Entreprise. Coach professionnel, conférencier et formateur, il aide les managers et leurs équipes à dépasser les préjugés sur les générations, et ainsi créer une synergie intergénérationnelle propice à une ambiance productive. Il accompagne la mise en place des contrats de génération permettant la transmission des savoirs entre les seniors et les jeunes. Il accompagne également à titre personnel les particuliers pour une vie épanouie. Contactez-le

0 Commentaire

Laisser un commentaire





Print