L’abécédaire de la génération Y : 3H Coaching – Vivez pleinement !

L’abécédaire de la génération Y

L’abécédaire de la génération Y

Vous connaissez peut-être les abécédaires ? Ce sont ces supports visuels reprenant l’ensemble des symboles d’un alphabet.

Aujourd’hui, j’ai envie d’utiliser cette façon originale pour parler de la génération Y, de ses comportements, de ses forces et de ses faiblesses.

Peut-être allez-vous découvrir des facettes Y que vous ne connaissez pas encore ?

A pour Autonomie

La génération Y revendique cette valeur de l’autonomie surtout dans le milieu professionnel. Elle ne supporte pas d’avoir un chef contrôlant chacun de ses faits et gestes. Elle veut qu’on lui fasse confiance.

B pour Bref

En référence à la mini-série Bref qui a fait un carton en 2012, la génération Y vit à la vitesse de l’information sur Internet. Souvent multitâche, elle peut zapper rapidement d’une activité à une autre, au gré de ses envies.

C pour Connectée

Qui n’a pas l’image de ces jeunes étudiants vénérant leur téléphone portable ? Le smartphone est l’outil par excellence de la génération Y pour rester connectée au monde via Internet.

D pour Digital Natives

C’est une autre appellation de la génération Y : digital natives. En bon français, natifs numériques, car ils baignent dans les nouvelles technologies depuis l’enfance ou l’adolescence.

E pour Expériences

Les individus de la génération Y vivent avant tout pour faire des expériences. Participer à une flashmob, c’est une super expérience. Prendre le métro sans pantalon, aussi !

F pour Facebook

Tous les individus ou presque de la génération Y ont un profil Facebook où ils partagent photos, vidéos qui font le buzz, citations, pensées, liens intéressants, etc.

G pour Gratuit

La génération Y est celle qui a découvert la culture sur Internet où les contenus gratuits sont disponibles en masse. C’est celle qui échange et partage le plus de contenus sur Internet.

H pour Hashtag

Le hashtag est un marqueur de mot clé sur Internet, précédé du symbole dièse # (hash en anglais). Il est particulièrement utilisé sur les réseaux sociaux. Par exemple, pour le fil twitter de ce blog, j’utilise souvent le hashtag #genY.

I pour Innovante

C’est une qualité souvent prêtée à la génération Y : ses capacités à innover et à être créative.

J pour Jeu vidéo

La génération Y a grandi avec les consoles vidéos : Game Boy, Super Nintendo, Megadrive, etc. Elle a pris le relais actuellement avec les smartphones en étant très consommatrices d’applications de jeux.

K pour Kiffer

La génération Y aime « kiffer » la vie. Le plaisir est une recherche perpétuelle dans son quotidien.

L pour Liberté

La liberté caractérise l’époque des jeunes d’aujourd’hui : liberté d’expression, liberté de voyager, liberté de se marier ou non, liberté de croyances, etc.

Créativité, innovation, nouvelles expériences artistiques : voilà ce qui caractérise la génération Y

Créativité, innovation, nouvelles expériences artistiques : voilà ce qui caractérise la génération Y

M pour Manager Mentor

La façon autoritaire de diriger « Je dicte et tu exécutes » ne fonctionne plus avec la jeune génération. Les Y recherchent maintenant un manager qui les guide au quotidien, une personne ressource, tel un mentor.

N pour Now Generation

En français : génération de l’instantané. La rapidité d’échange des informations sur Internet a rendu la génération Y impatiente. Elle veut une réponse et des résultats tout de suite. C’est la dictature de l’instant.

O pour Ouverte sur le monde

Jamais il n’a été aussi facile de rencontrer des personnes du monde entier. Cela peut être lors des voyages, mais surtout grâce à Internet. La génération Y est tolérante et ouverte sur le monde globalisé. Elle adore découvrir de nouvelles cultures.

P pour Passion

Le travail n’est plus une valeur si importante pour la génération Y, à-moins que ce soit un travail passion. La quête pour trouver sa passion est permanente, d’autant plus que la société incite à vouloir faire ce qu’il nous plaît.

Q pour Quarante pour cent

En 2015, on estime à 40% la proportion des salariés de la génération Y dans les entreprises en France. Soit pratiquement autant que leurs aînés de la génération X. La culture et les modes de fonctionnement Y vont donc s’imposer naturellement dans le monde professionnel.

R pour Rêves

La vie vaut d’être vécu si on réalise ses rêves. Tel pourrait être un leitmotiv de la génération Y. Malgré un pessimisme sur l’avenir, la génération Y est pleine de rêves.

S pour Sens

Tout être humain a besoin de donner du sens à ses actions et sa vie. Ce trait est encore plus marqué pour les digital natives qui recherchent constamment un sens à leurs actions. Ce qui donne parfois du fil à retordre à leurs managers.

T pour Tribu

Le terme tribu est apparu avec le Web 2.0, c’est-à-dire l’Internet collaboratif où chacun peut proposer son contenu. Les jeunes Y se sont emparés de cet état d’esprit tribal. Ils aiment se regrouper en communautés de même centre d’intérêt en ligne et hors ligne.

U pour Unique

La génération Y a conscience de sa créativité et a confiance en elle. Elle est convaincue que chacun est unique et qu’il n’y a pas de chemin tracé pour tout le monde. Chacun peut trouver sa voie unique vers le bonheur.

V pour Valeurs

Encore plus que ses aînés, un individu Y est sensible aux valeurs de l’entreprise pour laquelle il travaille et de la société dans laquelle il vit. Comme valeurs importantes de la culture Y, on peut citer l’autonomie, la recherche de l’équilibre vie privée/vie professionnelle, la solidarité, la famille, l’épanouissement, la liberté, le plaisir.

W pour Wikipedia

Certaines personnes reprochent à  la génération Y son manque de culture. Ce à quoi répondent les intéressés « Mais pourquoi apprendre par cœur alors que tout est accessible en un clic sur Wikipedia ? ». Le débat est loin d’être fini 🙂

X pour X-)

Avez-vous reconnu un smiley ? Ce sont ces petits signes représentant graphiquement un sentiment ou une posture. Les jeunes en sont friands et les utilisent à profusion dans leurs messages SMS, mails, chat, etc.

Y pour YoYo Generation

Autre appellation, certes moins usitée, de la génération Y, qui vient de Young Yobbos (jeunes loubards). En référence à la culture MTV, où les jeunes copient le look «bling bling» des stars du rap, couvertes de bijoux.

Z pour Z Generation

C’est la relève ! La génération Z est celle des jeunes et adolescents d’aujourd’hui nés après 1996. C’est la génération Y puissance 2, 3 ou 4. Véritablement née avec une souris ou une tablette dans les mains, la génération Z est hyper connectée. Par ailleurs, elle répond aux très nombreuses sollicitations de la société de consommation par de l’hyper émotivité. Comment se passera l’intégration de cette nouvelle génération quand elle arrivera en entreprise ?

Et votre abécédaire de la génération Y ?

Mon abécédaire de la génération Y n’est qu’une proposition parmi d’autres. Quels mots avez-vous envie de rajouter pour caractériser la génération Y ?

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Individuelle et Collective. Coach, thérapeute et entrepreneur, il accompagne les personnes à déployer leur extraordinaire potentiel et les équipes à fonctionner en juste cohésion. Contactez-le

7 Commentaires

  1. […] Génération Y blog : l'alphabet selon la génération Y. Découvrez des facettes que vous ne connaissez pas encore de cette génération…  […]

  2. Jean-Philippe dit :

    Excellent article ! je vais certainement m’en inspirer pour parler des chefs de projets 🙂

  3. Françoise dit :

    Qu’entends-tu par hyper émotivité en rapport avec la société de consommation (génération Z) ?

    Et quel est le rapport aux émotions de la génération Y, y-a-t-il une différence ?

    Le rapport aux émotions n’est-il pas principalement issu de la façon de les considérer dans la famille, de l’éducation ? Ou bien est-ce que tout aujourd’hui subit le diktat de la société de consommation ?

    • La société de consommation sollicite constamment nos émotions. Les marketeurs et communicants usent et abusent de tous les leviers émotionnels possibles pour nous vendre un maximum de choses dont on n’a pas besoin.
      Tout simplement parce que les décisions humaines se prennent en 1er lieu dans notre cerveau limbique, qui est le siège de nos émotions. Ensuite seulement nous validons notre décision de manière rationnelle, en trouvant un sens, grâce à notre néocortex. On touche ici au domaine des neurosciences.

      Les enfants sont de vraies éponges émotionnelles. Et face à cette surabondance d’informations stimulant leurs émotions, ils répondent par de l’hyper émotivité.
      A mon avis, ce n’est guère encourageant car savoir maîtriser ses émotions est une clé d’une vie heureuse.

      Quand la génération Y était enfant, il y a 15 à 30 ans, il n’y avait pas encore toute cette surabondance d’informations. Elle est arrivée avec Internet, depuis 10 ans, et la multiplication d’accès aux informations avec les objets connectés : téléphone portable, tablette, etc.

      Et par rapport à l’éducation, les parents d’aujourd’hui apprennent à leur enfants à exprimer leurs émotions, bien plus que les générations d’avant. Ce qui est une bonne chose en soi… quand ce n’est pas en excès. Or pour savoir éduquer émotionnellement ses enfants, encore faut-il connaître ses propres réactions émotionnelles et avoir travaillé le sujet. Ce qui est loin d’être le cas selon moi.

      Discussion intéressante 🙂

  4. Françoise dit :

    Merci beaucoup pour cette réponse circonstanciée. C’est effectivement déjà tout un travail de décrypter ses propres émotions et de clarifier se qui se passe en nous.

    C’est aussi un bon chemin en cas de nombreux problèmes relationnels et de santé.

  5. […] manager fougueux, Luke est un cadre à fort potentiel. Collaborateur brillant, pur produit de la Génération Y, il a néanmoins encore besoin de poursuivre sa formation. La présence de cadres plus […]

Laisser un commentaire





Print