3 étapes simples pour faire un feedback

3 étapes simples pour faire un feedback

Vous travaillez depuis plusieurs jours sur un dossier difficile. Vous arrivez enfin à le clore et vous en êtes fier. Cela vous a demandé beaucoup d’énergie. Et en plus, vous l’avez fini dans les temps (ce n’est pas toujours le cas…)

Vous envoyez alors votre dossier à votre chef, en espérant que celui-ci remarquera la qualité de votre travail.

Plusieurs jours passent.

Pas de retour de votre chef… Ou alors un bref « Merci » reçu par mail.

Qu’en est-il de votre dossier ? Votre chef, est-il satisfait du travail ? A-t-il des remarques à faire ?

Ou alors êtes-vous complètement à « côté de la plaque » et votre chef n’ose pas vous le dire ?

Cela peut être frustrant de ne pas avoir de retour. Notre imagination tourne alors à plein régime pour trouver une explication à cette non-réponse.

Or, nous avons tous besoin de connaître l’impact de nos actions sur les autres pour avancer. C’est l’intention du feedback.

 

Le feedback est, au sens large, l’action en retour d’un effet sur le dispositif qui a donné naissance à cette action (source : Wikipedia). Pas évident à comprendre…

faire un feedbackAppliqué aux relations humaines, c’est le message retourné à une personne suite à son action. C’est plus clair maintenant ?

Bien que le mot feedback soit devenu courant dans la langue française, on le trouve parfois dans sa traduction « rétroaction ».

Des études ont montré que la pertinence du feedback est le facteur numéro 1 d’amélioration de la performance des individus en entreprise (source : Corporate Leadership Council)

Il est donc important pour chacun de savoir donner un feedback. Et cet article va vous décrire les étapes simples pour faire un feedback efficace et constructif.

Et cela dans tous les domaines de votre vie: au travail, à la maison, entre amis, etc.

A quoi sert un feedback ?

Les bénéfices d’un feedback sont multiples. On peut citer :

  • Connaître l’effet de son action
  • Ajuster sa position par rapport au retour de la personne
  • Donner/recevoir des signes de reconnaissance
  • Reconnaître le travail et/ou les qualités d’une personne
  • Etre reconnu
  • Enrichir la relation avec l’autre
  • S’améliorer
  • Avoir un autre point de vue auquel je n’aurais pas pensé

Une grille efficace : Les signes de reconnaissance

Un feedback peut être décomposé en signes de reconnaissance, dits positifs ou négatifs. Il peut aussi porter sur le comportement ou sur la personne elle-même.

Grille des signes de reconnaissance

Grille des signes de reconnaissance

Pour faire un feedback, cette grille s’utilise au mieux en suivant 3 étapes simples :

Etape 1 : Feedback positif sur le comportement

Appelée aussi : Signe de reconnaissance positif conditionnel

Commencez par une appréciation positive et sincère sur les faits ou les comportements de la personne. Celle-ci se sent alors considérée dans ses actions. Ainsi elle aura envie d’écouter la suite.

Etape 2 : Feedback négatif sur le comportement

Appelée aussi : Signe de reconnaissance négatif conditionnel

C’est à ce moment que vous pouvez continuer sur un point d’amélioration sur l’action ou le comportement de la personne.

Evitez si possible le style direct pour ne pas froisser la personne. Si besoin, « prenez des gants », car ce n’est jamais agréable de recevoir une critique négative.

Si la personne est à l’écoute, c’est un cadeau que vous lui faites. Elle vous en sera certainement reconnaissante, car ce sera un moyen efficace pour elle de s’améliorer.

Cette étape est probablement la plus délicate. Mais sans feedback, pas d’amélioration possible !

Etape 3 : Feedback positif sur la personne

Appelée aussi : Signe de reconnaissance positif inconditionnel

Terminez par un feedback positif sur la personne, sur une qualité de son être. Cela permet de rassurer la personne sur sa qualité intrinsèque. Quelles que soient les erreurs commises, la personne est reconnue dans sa qualité première : elle-même.

Cette étape agit directement sur la confiance en soi, sur l’image que la personne se fait d’elle-même.

 

A bannir absolument : La quatrième case de la grille, celle du feedback négatif inconditionnel. Ce type de feedback est particulièrement destructeur, car il atteint la qualité même de la personne. Quelques exemples : « Tu es nul », « Tu es bon à rien », … Mêmes conséquences négatives avec « Je suis nul » ou « Je suis bon à rien »

On a malheureusement tous un jour ou l’autre fait les frais d’un feedback négatif inconditionnel : en le recevant et aussi en le donnant.

C’est pourquoi il est important de prendre conscience de comment je donne du feedback. Dans ma pratique de coaching, et même en tant que personne dans ma vie de tous les jours, je porte une attention particulière à ne pas atterrir dans cette fameuse 4ème case.

Et c’est loin d’être évident dans une société qui juge beaucoup…

Je réagis aussi fermement dès que j’entends ce genre de feedback autour de moi. Et j’ai du boulot !

 

A présent, d’après vous, quel est le secret pour savoir faire du feedback ?

C’est de pratiquer ! Tous les jours et avec autant de personnes que possible.

A qui faire un feedback ? Et quand ?

Je suis tenté de dire : à tout le monde et dès que vous pouvez !

Pour vous entrainer, voici des  situations intéressantes pour faire un feedback :

  • A un(e) collègue : quand il vous rend service. Dîtes-lui en quoi cela a été bénéfique pour vous.
  • A votre chef : lorsqu’il a fait une présentation importante à l’oral ou à l’écrit, vous pouvez lui proposer votre feedback.
  • A votre équipe : en réunion plénière, suite à une action de l’équipe, faites un feedback sur ce que vous en avez pensé. Les membres de votre équipe apprécieront et y verront de la reconnaissance.
  • A un(e) ami(e) : il a organisé un séjour pour toute votre bande d’amis. Cela a certainement dû lui demander beaucoup de temps et d’énergie. Prenez un moment pour lui faire un feedback sur son engagement.
  • A votre enfant : quand il accomplit quelque chose, donnez-lui un retour. Cela va le structurer et il comprendra que ses actes ont des conséquences sur les autres et l’environnement.
  • A votre conjoint(e) : à tout moment ! D’après moi, le feedback authentique et sincère est une clé de réussite d’un couple, ne pensez-vous pas ?

Vous voyez, il existe de multiples occasions de s’entraîner à faire un feedback, alors c’est le moment de se lancer !

Action !

Termes recherchés par les internautes :

  • feedback définition management
  • feed back
  • les 3 types de feedback
  • c est quoi le feedback d\un homme
  • les différents types de feedback
  • feedback positif et négatif
  • feedback facebook entreprise
  • feedback définition
  • feed-back 360 Impact on Corporate Culture
  • feed-back

A propos de l'Auteur

Rémi Renouleau est Créateur de Cohésion Individuelle et Collective. Coach, conférencier et entrepreneur, il accompagne les personnes à déployer leur extraordinaire potentiel et les équipes à fonctionner en juste cohésion. Contactez-le

10 Commentaires

  1. Cédric D. dit :

    Bonjour Rémi,
    Ton article est enrichissant.
    Te connaissant personnellement, celui ci a d’autant plus d’impact sur moi puisque j’ai observé à plusieurs reprises que tu le mettais soigneusement en pratique ces recommandations.
    Nous devons tous devenir des « experts » en feedback afin d’aider chaque personne de notre entourage dans sa propre quête d’excellence ! Cédric.

  2. Jean-Philippe dit :

    Bonjour Rémi,

    je connais ces 3 étapes sous le concept de feedback en « sandwich », ou comme ce que tu décris, le point d’amélioration est au milieu des deux tranches de feedbacks positifs avec :

    – un feedback positif général qui place effectivement la personne dans une position d’écoute, pas question de rater l’entrée en matière sinon on braque la personne et c’est cuit ..

    – la phase points d’amélioration : il faut être simple, factuel et rapide. Ce qui compte c’est l’amélioration, pas la perfection.

    – le feedback positif avec du contenu spécifique, des points clés précis, réellement appréciés pour laisser la personne sur une note positive et la rebooster.

    Je me rappelle une formation « Bien communiquer » où j’avais abordé ces 3 parties et j’avais eu droit à des retours un peu virulents d’autres managers .. : « On ne va pas quand même leur faire de compliments non plus ! » .. 🙂

    Jean-Philippe

  3. Isa dit :

    Bonjour Rémi,

    Un excellent article que j’ai ajouté à mon scoop.it naissant.

    J’ai apprécié les exemples donnés aussi bien dans le cadre pro que privé.
    Et je rejoins complètement Jean-Philippe.

    et merci à Raphaële (http://www.manager-go.com/blog/management/le-feedback-element-essentiel-du-management-par-la-performance/) qui m’a mené jusqu’à votre site.

    Au plaisir de vous lire,
    Isabelle

  4. Daniel dit :

    Très intéressant comme article qui fournit des ressources pour faire un feed back qualitatif et productif. Merci beaucoup pour ce partage! Bonne journée!

  5. Gary dit :

    bonjour Rémi

    Comment faire quand la personne à qui on tente par tous les moyens de faire un feedback constructif est un débile léger et commence toutes ses phrases par « mais je » « mais moi » « mais » « mais » « mais », ne se remet jamais en question et réitère constamment les mêmes erreurs…

    précision ; je travaille en cuisine, suis un sous-chef de 25 ans et c’est un chef de partie de 35 ans (hiérarchiquement un bon cran en dessous de moi)

  6. […] sûr, donner un feedback constructif s’apprend. Vous en saurez plus sur l’article qui décrit les 3 étapes simples pour faire un feedback. L’employé peut ainsi s’ajuster et progresser. S’il n’y a pas de feedback, cela peut […]

  7. […] l’écoute de la reconnaissance que son manager lui accorde. C’est pourquoi ce dernier doit lui donner du feedback. Et s’il est immédiat, c’est encore mieux ! Une reconnaissance juste, aussi bien dans les […]

Laisser un commentaire





Print